Développement de la lecture et jeune public en bibliothèque

Les établissements de lecture publique ont pour mission d’amener vers le livre, le savoir et l’information, mais avant tout de développer la lecture. Et, cela passe pas le mise en œuvre très tôt d’actions en directions des enfants, puis des adolescents. Ainsi, le cœur de cible des bibliothèques en matière de public sont les publics dits jeunes. Et les actions à conduire doivent se structurer de manière précise et ordonnée.
Au delà de la nécessité de disposer d’espaces comme de collections adaptés aux différentes catégories de public (tout petits, enfants, adolescents), c’est les projets et les services mis en œuvre qui permettent de conquérir un public et de le fidéliser. Là réside tout l’intérêt du déploiement d’une stratégie de services.
Et la manière de toucher ces catégories d’âge repose et peut reposer sur des actions très diversifiées dont voici un inventaire non exhaustifs :

  • Pour les tout petits, développer des actions de sensibilisation en crèche et à la maternelle, mais également en PMI en privilégiant le contact avec le livre et un travail de lecture à voix haute ; il convient également de prendre en considération la question de la parentalité ; ainsi, le rôle du bibliothécaire n’est alors que celui de passeur : redonner le goût de lire et l’habitude de lire pour leur enfants aux parents (il doit rapidement s’effacer dans ce rapport) ; les CAF travaillent d’ailleurs fortement dans cette direction.
  • Pour cette catégorie d’âge, il semble aussi important de prévoir des temps d’animations et des moments forts sous forme de spectacle, d’expositions (éveillant les sens) ainsi que de temps de paroles et d’échanges pour les parents. La Médiathèque du Grand Troyes propose ainsi un « mois des tout petits » drainant un public nombreux.
  • Pour les enfants, l’offre de services à développer passe par des espaces réaménager, plus ludiques, mis en scène si besoin (l’exemple de la Médiathèque  du San Val d’Europe est assez éclairant de ce point de vue). Cela passe également par l’introduction de jeux très divers permettant aux enfants de s’approprier différemment les espaces mis à leur disposition, mais aussi par la proposition de petites formes (coloriage, instruments de musique, etc.). A cela doit s’ajouter une offre d’animations très diversifiées (heure du conte, petit déjeuner, goûters ludique, projections, ateliers musicaux, club de lecteurs, etc.).
  • Pour les adolescents, il faut recourir aux mêmes propositions en intégrant le jeu vidéo, des jeux adaptés sur place également ainsi qu’une offre documentaire liée à la musique, aux sports (bien différenciée de l’offre documentaire plus classique) ; il convient d’intégrer des espaces de travail mais également de détente où la parole est autorisée. Les projets d’action culturelle à développer passe par des animations allant des jeux de plateau aux club de lecteurs en passant par des concerts (sous la forme de show case). La dimension numérique est à prendre en considération notamment au travers de matériels adaptés (tablettes numériques, wifi, etc.)

Cela demande donc une réelle stratégie de service afin de construire une offre de services très structurée dans le but de toucher l’ensemble de ces tranches d’âge.

Une réflexion au sujet de « Développement de la lecture et jeune public en bibliothèque »

  1. Ping : Développement de la lecture et jeune public en bibliothèque | Les Enfants et la Lecture | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s