L’inscription en bibliothèque demeure faible en France

L’analyse rétrospectives des données statistiques issues de l’enquête conduite autour des pratiques culturelles des Français entre 1973 et 2008 montre que pour les bibliothèques la tendance est à un léger fléchissement du nombre d’inscrits.

La progression de 1973 à 1997 avait été lente mais régulière ; la décennie qui suit voit un tassement ou une légère érosion du nombre d’inscrits. Mais cette moyenne cache une réalité de terrain plus contrastée ; le recul est bien plus important dans les grandes villes de plus de 100 000 habitants. La croissance en revanche est continue dans les communes rurales comme dans les villes moyennes (entre 20 000 et 100 000 habitants).

Cette progression faible mais continue s’explique par le fait que la politique de soutien de l’Etat à la construction d’établissements de lecture publique s’est orientée essentiellement (en dehors des BMVR) vers les villes moyennes et les communes rurales (le programme des ruches en est un exemple flagrant). Cela a permis de gagner de nombreux inscrits. Depuis l’arrêt du programme des BMVR, l’effort de construction est concentré sur ces deux strates. La diminution générale du nombre d’inscrits est bien sûr liée au changement des pratiques et usages culturel, notamment la diminution de nombre de lecteurs et de la pratique de la lecture. Mais, elle est également à mettre en relation avec l’irruption du numérique, des nouveaux objets de diffusion culturelle ainsi qu’à la généralisation des écrans.

Toutefois, la périurbanisation, la rurbanisation et les efforts de diversification documentaire conduits par les BDP ont produit globalement leurs fruits. La fréquentation et l’inscription en bibliothèques sont plus fortes dans les territoires ruraux. Certes, il n’y a sans pas de modèle à suivre. Et, ces éléments témoignent de l’engouement pour la proximité et pour les espaces conviviaux et intimes. Les bibliothèques publiques construites ces dernières années s’en inspirent d’ailleurs. Et, tout le mouvement autour de la bibliothèque « 3e lieu » s’incrit dans ce contexte.

2 réflexions au sujet de « L’inscription en bibliothèque demeure faible en France »

  1. Ping : L'inscription en bibliothèque demeure faible en France « Livre ... | documentation et bibliothèque | Scoop.it

  2. Ping : L’inscription en bibliothèque demeure faible en France | Publics et usages des bibliothèques | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s